Hôpital privé
Sainte Marie

Rechercher

Vous êtes l’aidant du patient ?

Etre aidant n'est pas toujours facile à vivre au quotidien. Accueillis chaleureusement au sein de l’hôpital privé Sainte Marie, les aidants qui viennent voir leur proche hospitalisé bénéficient, s'ils le souhaitent, de conseils et d'informations sur leurs droits et les interlocuteurs qui peuvent les aider.

 

Le rôle de l’aidant

 

L’aidant familial est la personne qui vient en aide, à titre non professionnel, à une personne âgée dépendante ou une personne handicapée de son entourage pour l'accomplissement des différentes activités quotidiennes. La décision d’aider un proche ne doit pas être prise à la légère. C’est un engagement important qui peut s’avérer difficile. La qualité du soutien de l’aidant familial est déterminante pour la personne accompagnée.

 

Un accompagnement varié

 

Cette aide peut prendre différentes formes comme le "nursing", les soins, l’accompagnement à l’éducation et à la vie sociale, les démarches administratives, la coordination, la vigilance, le soutien psychologique, les activités domestiques… Les professionnels de l’établissement (assistant social, psychologue, etc.) sont à votre disposition. Ils peuvent vous aider durant le séjour de votre proche.

 

Quelques conseils pour vous

 

Etre aidant est une responsabilité importante. Voici quelques conseils qui vous aideront dans votre quotidien.

 

Restez réaliste sur vos capacités

 

Il est essentiel que vous analysiez avec la plus grande objectivité vos capacités physiques, psychologiques, émotionnelles, financières afin de définir l'organisation la plus adaptée et de réajuster votre implication et l'intervention de professionnels.

 

Accordez-vous du répit

 

Accompagner une personne handicapée ou âgée dépendante demande beaucoup d’énergie. C’est pourquoi il ne faut pas hésiter à vous renseigner sur les solutions qui s'offrent à vous pour prendre un peu de repos.

 

Partagez vos difficultés

 

En tant qu’aidant, vous pouvez être confronté à des phases de découragement et d’isolement. Il existe des groupes de parole ou des associations qui vous apporteront soutien et réconfort. Vous pouvez également suivre des formations spécialisées qui vous permettront de mieux appréhender votre rôle d’aidant.

 

Adaptez-vous à son handicap

 

Mettre un nom sur les handicaps, rationaliser les troubles et certains comportements constitue une démarche majeure pour l’aidant. Plutôt que de voir les aspects déficitaires de la maladie, il est important de mettre en avant les capacités et de favoriser l'autonomie de la personne que vous accompagnez.